Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pierres à vivre Pierres à voir Pierres à prier
 
l'architecture sacrée du Quercy
Le Quercy donne à voir quelques chefs-d'œuvre gothiques et romans. Côté roman, règne un matériau, le calcaire et une forme de toiture, la coupole (Saint Etienne de Cahors, Souillac). Moissac et l'école languedocienne y ont ajouté l'art des décorations sculptées. L'art gothique, apparu au XIIè siècle en France mais plus tardivement en Quercy, se signale par la voûte sur croisées d'ogives et l'emploi systématique de l'arc brisé. L'art gothique méridional, dit " languedocien", se caractérise par une nef unique, large et sans bas- côté, pourvue de chapelles latérales.
La cathédrale Saint Etienne de Cahors
Entreprise sur l'initiative de Géraud de Cardaillac à la fin du XIè siècle, la cathédrale de Cahors garde de ses origines romanes sa pierre calcaire et sa nef d'une largeur exceptionnelle coiffée de deux vastes coupoles recouvertes d'ardoises. Mais la plus vaste des églises en coupole du Sud-Ouest a subi plusieurs modifications qui en font un monument composite. Le portail sud remonte à 1119. Le portail nord, exécuté en 1135, richement ouvragé, s'apparente à l'école languedocienne. La façade ouest de style gothique, construite en grès beige au début du XIVè siècle, lui donne une allure de forteresse qui contraste avec le reste de l'édifice. Le cloître, bâti en 1509, est un pur chef d'œuvre gothique flamboyant.
 
 
 
 
 
     
L'ancienne église abbatiale à Souillac
Construite au XIIè siècle en lieu et place de l'église Saint Martin détruite par les guerres de religion, l'ancienne abbatiale Sainte-Marie, est représentative de l'art roman quercynois d'inspiration byzantine. Tout comme la cathédrale de Cahors, elle est coiffée de coupoles. Néanmoins, son toit en pomme de pin, la présence d'absidioles pentagonales ceinturant le chevet lui donnent une ligne plus aérienne. A voir dans cet édifice : le revers du portail, constitué à partir de l'ancien, détruit par les protestants et le bas relief du prophète Isaïe, à droite de la porte.
     
 
 
 
 
 
L'abbaye Saint Pierre à Moissac
On entre dans l'ancienne abbatiale par le clocher porche, fortifié vers 1180. La nef, de son côté, laisse clairement apparaître deux périodes de construction. La partie romane est en pierre, la partie gothique est en briques. Mais le plus spectaculaire, dans cette église, est incontestablement le portail méridional, dont le tympan, réalisé vers 1130, traitant du thème de l'apocalypse est un pur chef d'œuvre de la sculpture romane. A l'intérieur, les peintures récemments restaurées à l'identique, éclatent d'une gaieté toute méridionale et plutôt inhabituelle. Le cloître est à lui seul une invitation à la méditation : la richesse des sculptures, l'harmonie des tons chauds, entre brique et marbre blanc, vert, gris ou rose, la légèreté des arcades, la présence bienfaisante d'un vieux cèdre, donnent à cette construction de la fin du XIè siècle un charme inégalable.
A contempler longuement...
 
 
Eglise Saint Maur à Martel
Cet édifice gothique bâti entre le XIIIè et le XVIè siècle est certes, inspiré par l'école languedocienne mais, au premier abord, on est plutôt frappé par son aspect militaire. Il faut dire que le sanctuaire était intégré dans le plan de défense de la cité. Les contreforts sont aménagés en tour de défense et des mâchicoulis, créneaux permettant de laisser tomber des projectiles sur l'assaillant, protègent le chevet. La tour clocher, haute de 48 mètres prend des allures de donjon. A l'intérieur, le visiteur retourne à des préoccupations plus catholiques. La nef, très vaste, signe la période gothique. Le chœur est couvert d'une voûte en étoile.
copyright photos © J.L Nespoulous