Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ils sont connus de la France entière voire du monde entier. Saviez-vous qu'ils étaient originaires du Quercy ?

Charles Boyer, séducteur d'Hollywood

Le beau ténébreux au regard de velours qui a conquis les cœurs de plusieurs générations de femmes était le fils d'un commerçant en machines agricoles de Figeac. Né en 1899, il s'illustrait déjà dans les pièces de théâtre de son école avant de tenter le Conservatoire. Ce passionné des planches qui méprisait le cinéma, dut pourtant sa gloire au septième art. Son élégance, l'accent français dont il ne se départit jamais et sa voix charmeuse, firent fureur en Amérique. Il teint dans ses bras les plus belles femmes d'Hollywood, Greta Garbo, Marlène Dietrich, Katharine Hepburn, Rita Hayworth , Lauren Baccall, Ingrid Bergman.... Au cinéma seulement, car Charles Boyer, grand séducteur à l'écran fut d'une fidélité absolue dans la vie. Après 42 ans de vie commune avec l'actrice américaine Pat Patterson, il choisit de la suivre dans la mort à l'âge de 79 ans.

Charles Dumont : une enfance cadurcienne

C'est sur la table d'un bistrot de sa ville natale que Charles Dumont a débuté sa carrière. A sept ans, il habitait Toulouse où s'était installé son père, mais rendait souvent visite à son oncle de Cahors qui tenait une boulangerie dans la vieille ville. Le tonton mélomane lui demandait alors de chanter dans le café d'en face. Pas doué pour la musique selon ses professeurs de piano, il se met à la trompette, fonde un petit groupe de jazz, puis s'expatrie direction la capitale comme tous les jeunes ambitieux. Avant d'être connu pour sa voix, il compose pour Tino Rossi, Luis Mariano, Juliette Gréco puis Edith Piaf. Celle-ci exige qu'il se produise en duo avec elle. C'est le début de sa carrière de chanteur. Les femmes sont à la fois son public le plus fervent et le sujet quasi exclusif de son inspiration. Auteur de plusieurs disques d'or, Charles Dumont remplit les salles à craquer d'un public entièrement acquis chaque fois qu'il revient au pays. Il se pose parfois à Cahors pour écrire

Françoise Sagan, de Cajarc à Paris

Son théâtre, c'est Paris XVIè ou plus largement la bourgeoisie décadente. En 1954, âgée de seulement 19 ans, Françoise Quoirez alias Sagan publie Bonjour tristesse, l'histoire d'une jeune bourgeoise déjantée et jalouse qui provoque involontairement la mort de la maîtresse de son père. Succès immédiat, critique, médiatique et public ! 850 000 exemplaires vendus. Pour une jeune débutante, c'est beaucoup, mais la jeunesse sulfureuse séduit. Elle poursuit sa formation à Paris tout en savourant son triomphe. Amatrice d'automobiles, elle s'offre de belles américaines qu'elle conduit à tombeau ouvert, sur les routes du Quercy natal ou ailleurs, ce qui lui vaudra de frôler la mort. La sobriété n'est pas son fort. Elle brûle la chandelle par les deux bouts et sera inquiétée par la justice pour consommation de stupéfiants. Dans son œuvre prolixe, pas une ligne sur Cajarc, dans la vallée du Lot où elle est née. Elle s'en excuse et explique qu'elle ne voudrait pas que ce paradis fut envahi de touristes.

.

Denis Charvet, rugbyman de charme

Terre d'ovalie, localisation Sud-ouest oblige, le Quercy a enfanté l'un des sportifs les plus talentueux de sa génération. Le jeune Denis Charvet, dont les parents tenaient la maison de la presse de Cahors, naît en 1962. Il s'entraîne au stade Lucien Desprat, situé dans l'île de Cabessut sur la rivière Lot. Epaulé par Albert Ferras, alors président de la Fédération française de rugby, on le retrouve en 1987 en équipe de France, où il participe à la victoire au tournoi des cinq nations. La même année, il dispute la première finale de la coupe du monde de rugby. Il sera 25 fois international de rugby. Dans une seconde carrière, Denis Charvet se révèle aujourd'hui tout à la fois homme d'affaires avisé : il a créé avec deux autres anciens rugbymen la ligne de vêtements Eden Park ; ambassadeur de charme du rugby : il est consultant pour France télévision et présentateur de Stade 2 ; et comédien : Une belle histoire (Claude Lelouch), La messe en si mineur (Jean-Louis Guillemaud).

Maurice Faure, radicalement quercynois.

Le traité de Rome, c'est lui, ou du moins le ministre qui l'a signé, scellant ainsi l'unité européenne. C'était en 1957. Maurice Faure alors jeune secrétaire d'Etat aux affaires étrangères débutait une carrière politique qui s'annonçait prometteuse. Le refus de s'associer au général De Gaulle en 1958 portera un coup d'arrêt à sa carrière nationale. Oublié des gouvernements successifs, il règnera sans partage sur la mairie de Cahors de 1965 à 1990 et sur le Conseil général. Sa contribution au maintien du radicalisme dans le département du Lot n'est pas mince. Quercynois de cœur, ami de François Mitterand, il accepte le portefeuille de Garde des sceaux en 1981. Pas pour longtemps. Cet épicurien brillant a trop de goût pour la douce vie provinciale. Au niveau national, il laissera une image de dilettantisme. Dans le Quercy, celle d'une grande figure locale qui a séduit son monde pendant près de quarante ans. Le charme de cet homme incontournable agit encore.