Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Attirés par notre province, ils en ont fait leur terre d'élection ou d'inspiration. Galerie de stars tombées amoureuses du Quercy.

Pompidou et Cajarc

Cajarc dans la vallée du Lot. Ce village tranquille situé en amont de Saint Cirq Lapopie et qui totalise aujourd'hui un peu plus de 1000 âmes, fut, de 1963 à 1974, éclairé des feus brûlants de l'actualité. Des hordes de journalistes s'y pressaient. Le café du village était régulièrement assailli. Quel mérite avait donc Cajarc ? Celui d'avoir été choisi par le Premier ministre, futur Président de la république pour y installer sa résidence secondaire. Sa présence eut une influence considérable à l'échelle villageoise. Des hommes politiques, jusque là discrets, virent leur carrière propulsée. Comme aimantées, des personnalités nationales, hommes politiques ou artistes, se mirent en quête d'une résidence à proximité, ce qui fit grimper notablement le cours de l'immobilier. Le vin de Cahors doit en partie à l'intervention de Pompidou l'obtention de L'Appellation d'origine contrôlée. Aujourd'hui, le village, abandonné par sa bonne fée est retourné à son calme. Les habitants gardent le souvenir d'un homme simple, accessible et qui n'avait pas l'allure d'un président. La Maison des arts Georges Pompidou prolonge la mémoire de ce président passionné d'art contemporain.

Louis Malle et le silence du causse

Le causse de Limogne, aussi plat et vide soit-il, a sa part dans quelques-unes unes des plus belles oeuvres du cinéaste. C'est en 1966 que Louis Malle s'attacha à un bout de terre pelé, habité d'une demeure perdue au bout d'une allée de chênes. A Lugagnac précisément. Après Le monde du silence qui lui avait valu la palme d'or à Cannes en 1956, le Quercy inspira à Louis Malle Lacombe Lucien, apparu sur les écrans en 1973. Tourné à Figeac, Arcambal et Montauban, inspiré d'une histoire vécue, il mettait en scène un jeune homme taiseux qui, éconduit par la résistance, se laissait entraîner dans la milice et trahissait ses anciens amis. Le rôle sans fioritures était tenu par un jeune paysan de Moissac : Pierre Blaise. Ce film troublant, taxé de fascisant par certains, fut salué comme il se devait par le public. Une oeuvre peu bavarde d'ailleurs. Nul doute que le silence du causse inspira le cinéaste. Louis Malle se plaisait sur cette terre aride où les habitants, disait-il, lui fichaient une paix royale.

Nino Ferrer : on dirait le Quercy

Son goût de la provocation, sa veine comique naturelle et ses talents de mélodiste et d'arrangeur en ont fait une star. En 1965, il se fait connaître avec Mirza. Son humour surréaliste, sa mine riffagnante et sa voix éraillée font fureur. Même succès pour Le téléphon. Jusqu'en 1970, Nino Ferrer, alias Nino Ferrari enchaîne les tubes internationaux, puis en bute avec le show business, décide de devenir son propre producteur et de limiter ses apparitions scéniques à la France. En 1975, il signe Le sud. La plus célèbre de ses chansons lui collera toujours à la peau… A son grand regret. Marginal, il se fait de plus en plus rare à la télévision. Son tempérament entier lui vaut un véritable boycott médiatique. Pourtant, à Montcuq dans le Quercy blanc, où il s'installe à partir de 1977, on adore ce citoyen pas comme les autres. qui offre généreusement à la mairie les peintures qu'il réalise dans son atelier. En 1998, il met fin à ses jours. Les montcuquois honorent toujours sa mémoire en présentant ses œuvres sur le site web du village.