Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Truffe : enquête de sensations rares
Le canard et l'oie : la palme du goût
Les vins : Des terroirs aux crus
Le melon
Le chasselas
Autres délices
Le Chasselas

de Moissac

Honneur suprême, le chasselas a obtenu en 1971 l'Appellation d'origine contrôlée, la seule pour un raisin de table ! Seuls les chasselas répondant aux critères très sticts de l'A.O.C. ont le droit de porter la mention "de Moissac" qui orne de façon très reconnaissable les cagettes.

Au début du siècle, des médecins le prescrivaient en cures et l'on venait jusque d'Angleterre se soigner à l'Uvarium de Moissac (du latin uva "raisin"). Au kiosque de l'ancien établissement aujourd'hui transformé en buvette au bord du Tarn, on peut, en saison, déguster de délicieux jus de chasselas tout à fait roboratifs.

Culture ou culte? Art de vivre en tout cas. Ce raisin doré dont les petits grains prennent si bien la lumière fait plus qu'égayer les marchés du Quercy à l'automne. Il se confond avec sa ville d'origine. Il est Moissac. Les coteaux qui entourent la cité en sont couverts. Le chasselas est si ancré qu'il justifie un vocabulaire spécifique : les cultivateurs spécialisés dans sa production sont appelés chasselatiers.

Top

copyright photos © J.L Nespoulous