Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les étapes jacquaires du Quercy
L'origine du Pélérinage
Les pèlerins du XXiè siècle
Histoires de coquilles
L'origine du pèlerinage


 

 

L'histoire ou la légende dit qu'en l'an 813, on retrouva à Compostelle la tombe de Saint Jacques, apôtre de Jésus. Le corps était intact - tout comme celui de saint Amadour que l'on allait découvrir quatre siècles plus tard sur le site de l'actuel Rocamadour. Cette découverte miraculeuse fit du lieu la destination de pèlerinage la plus célèbre de l'Europe chrétienne. Pendant 1000 ans les foules se pressèrent en Galice pour vénérer le saint. Les pèlerins portaient au cou une coquille comme signe de reconnaissance. La contribution du pèlerinage à la culture européenne n'est pas mince. Le chemin favorisa les échanges culturels et artistiques entre les pays et la cathédrale de Saint Jacques ainsi que d'autres édifices religieux du nord de l'Espagne sont clairement marqués par l'influence française. L'on dit que les principaux passages de la chanson de Roland ainsi que d'autres chansons de gestes furent composés par des trouvères du Xè siècle en route pour Saint Jacques. Quatre grandes voies traversaient la France, depuis Tours, Vézelay, Le Puy en Velay ou Arles. La plus empruntée d'entre elles était celle du Puy, qui traverse le Quercy.