Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Les étapes jacquaires du Quercy
L'origine du Pélérinage
Les pèlerins du XXiè siècle
Histoires de coquilles
Les pèlerins du XXIè siècle  
Plus de 2500 marcheurs traversent le Quercy chaque année sur le parcours Conques-Moissac. Un propriétaire de chambre d'hôtes installé sur le bord du chemin estime à 20 % le nombre de ceux qui font le voyage pour un motif religieux. Les autres, au départ, y trouvent un intérêt culturel ou y voient un défi sportif. Mais qu'ils soient passionnés du Moyen-Age, de randonnée ou de VTT, le chemin les façonne à sa manière. La fatigue, les ampoules, poussant chacun au bout de soi-même, polissent les âmes aussi sûrement que 40 jours de jeûne au désert. " Beaucoup viennent pour réfléchir sur eux-même, loin des sollicitations habituelles. La quête devient bien souvent spirituelle ", estime une religieuse du couvent de Vaylats, qui a assuré le gîte à 1500 pèlerins au cours de l'été 2000. Tout comme au Moyen-Age, le chemin de Compostelle dispense ses bienfaits unificateurs. On vient d'Europe, du Canada, des Etats-Unis et même d'Australie ou d'Amérique latine. Toutes les nations chrétiennes l'empruntent et y fraternisent. On commence par échanger le tube d'arnica salvateur, quelques encouragements, parfois des adresses. Des amitiés et des amours naissent.