Référencez votre site sur quercyenfrance.
Cliquer ici :
 
- Hébergement
- Restauration
- Culture
Vins et gastronomie
- Proximité
- PME - PMI
- Tourisme
- Pratique
- Loisirs
- Associations

Plan du Quercy
- Photos
- Nature
- Gastronomie
- Architecture
- Chemins de St Jacques
- Rétro
- Célébrités
- A lire

- Nous contacter
Vous n'avez pas trouvé
- Affichez-vous

- Tribune libre

- Liens
- Partenaires



- Infos légales
Copyright© et réalisation 3wcom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Parc régional
Redécouvrir les causses


Voilà deux ans que la région des causses du Quercy a obtenu le label Parc Naturel Régional. Une reconnaissance et une formidable opportunité de développement. Explications.

Depuis le 1er octobre 1999, les causses du Quercy ont rejoint le club des parcs naturels régionaux. Au delà de la publicité que ce label va assurer à la région et des retombées touristiques assorties, le parc se veut un outil de développement local basé sur une charte contractuelle. Sa philosophie : "préserver et faire vivre le patrimoine naturel, culturel et humain afin de construire son avenir". En clair : des subventions, oui, mais dans un but de développement durable. Que cette condition ne soit pas respectée, adieu label et moyens financiers. Le cas s'est déjà produit ailleurs...
Deux ans après sa création, le parc naturel régional des causses du Quercy a multiplié les réalisations. La preuve par l'exemple.

La Braunhie : à la reconquête d'un terroir unique
Lac : le mot peut paraître un peu pompeux pour ces modestes mares. Créés de toute pièce par les anciens à partir des pierres du sol du causse, elles constituaient des retenues d'eaux indispensables à la l'agriculture ancestrale. Autour, les moutons à lunettes vivaient en symbiose avec les "pelouses sèches", pâturages riches d'une faune et d'une flore uniques.

Modernisation et exode rural obligent, les mares du Quercy, appelées communément "lacs de Saint Namphaise se vidaient et la friche envahissait inexorablement les pelouses sèches.
La fermeture du milieu mettait en péril une partie du patrimoine naturel. Le Parc naturel régional a permis la réhabilitation de ce milieu particulier.
Avec un budget de près d'un million de francs, les actions mises en œuvre vont du débroussaillage en collaboration avec des naturalistes afin de réouvrir le milieu de manière sélective, à la pause de clôtures permettant aux agriculteurs d'utiliser les pelouses sèches en complément de l'alimentation des moutons. Résultat : une agriculture plus qualitative est stimulée, avec à la clé, la revalorisation de la race "caussenarde" - les moutons à lunettes - dont la chair est paraît-il succulente.

Mais ce n'est pas tout : un partenariat avec la fédération de chasse permet à la faune et à la flore sauvage de se redévelopper, tandis que trois DEA et deux thèses sur les mares du Quercy financées grâce au parc sont en cours. Côté valorisation, un film de sensibilisation a été réalisé pour expliquer ce patrimoine exceptionnel.

Ce n'est là qu'un des exemples des réalisations du parc...




Les causses du Quercy en chiffres :

97 communes,
175717 hectares,
25641 habitants.
Un parc naturel régional - qu'est ce que c'est ?
Certainement pas un parc animalier. Pas plus qu'un conservatoire comme on le croit souvent. Un parc naturel régional, est un outil d'aménagement du territoire. Un label de reconnaissance, accordé par l'Etat pour dix ans à un territoire remarquable mais fragilisé. Le but : offrir aux habitants des moyens pour un développement durable. C'est à dire faire concorder développement économique et valorisation des patrimoines. Cette belle idée se concrétise pas à pas en Quercy...


Liens :

Rubrique Découvrir : Les causses du Quercy
Ancien article : Les escaliers du temps


 

Dossier : Vacances futées
Les parcs à thème du Quercy


Plutôt que de bronzer idiot sur une plage bondée, Quercy en France vous propose des idées de loisirs intelligents. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !


Se perdre

C'est fou ce que les labyrinthes ont du succès depuis quelques temps ! Le pionnier, c'est Labyrinthus, qui propose chaque année un jeu de piste à thème dans un labyrinthe éphémère de maïs. La formule a fait des émules.

Labyrinthus

Jardin, spectacle ou parc à thème ? Probablement un peu des trois. Créé pour la première fois en Touraine en 1996 par Bernard Ramus et Isabelle de Beaufort, Labyrinthus revisite le mythe du labyrinthe pour en faire un spectacle éphémère au pays des rêves de notre enfance. Et en plus c'est beau ! L'idée a eu un tel succès qu'elle a essaimé à travers la France.

En Quercy, le Labyrinthus de Martel vous propose de suivre Jules Verne dans ses pérégrinations imaginaires.
 

Labyrinthus à Martel

Côté ciel, le dessin parfait d'une montgolfière visible depuis un belvédère. Au sol, le Labyrinthus est une plantation de maïs savamment organisée. "A l'entrée, l'androïde nostalgique vous remet un passeport-jeu comportant des énigmes, rébus et messages codés", raconte la plaquette du labyrinthe. Dans le dédale, une troupe de comédiens, habillés par la styliste Montsarrat, anime ce parcours scénarisé comme du papier à musique, mais plein de (bonnes) surprises.


Labyrinthus
Pont de Gluges
46 600 Martel
Rens : 0825 304 934
Ouvert jusqu'au 2 septembre


Labyrinthe de troènes : Le Minotaure

Rêvé depuis douze ans par un amoureux des jardins, le labyrinthe de troènes de Lavergne s'est fait doubler en cours de réalisation par le Labyrinthus, concurrent à pousse rapide. Planté voici huit ans, il est ouvert au public depuis cet été. Plus qu'un labyrinthe, c'est un véritable jardin planté de troènes. Ancré dans son terroir, il nous propose une découverte du Quercy à travers un jeu de piste en images. A l'entrée, le visiteur se voit remettre une fiche jeu contenant des énigmes. En les résolvant, il pourra ouvrir la porte du mirador qui offre une vue panoramique sur le labyrinthe, pénétrer au centre du dédale ou encore, rejoindre la sortie... Pour répondre à ces questions, on peut s'aider des commentaires des 250 photos de sites connus ou méconnus du Quercy qui émaillent le parcours.
Labyrinthe Le Minautore
46 500 Lavergne
Rens : 05 65 33 14 13. Entrée : adulte, 30 F, enfants de plus de huit ans, 25 F

Ferm'aventure

Dans la mouvance des labyrinthes de maïs, la ferme découverte de Verlhac Tescou près de Monclar de Quercy dans le Tarn et Garonne ouvre ses terres aux visiteurs. 10 kilomètres de sentiers sont ouverts à la promenade ainsi que l'incontournable labyrinthe géant de maïs et de sorgho.

Ferm'Aventure
Les marrous
82 230 Verhac Tescou
Rens : 05 63 30 45 69. Entrée : adultes 29 F, enfants, 22 F
Ouvert jusqu'au 30 septembre


Chercher la petite bête

A vrai dire, ce sont plutôt de grosses bêtes que l'on rencontre dans les parcs et autres zoos quercynois. Animaux préhistoriques, exotiques ou domestiques ne manquent pas au détour des sentiers.

Préhistologia : à l'école du dinosaure


Le long d'un parcours retraçant l'évolution des espèces, ce parc propose de rencontrer les plus effrayants dinosaures de vos pires cauchemars d'enfants. Et bien d'autres bêtes curieuses... Sans oublier l'indispensable touche pédagogique.

Tout a commencé par une dent de tigre sabre retrouvée dans les grottes de Fontirou dans le Lot et Garonne. Une dent, ça n'est pas suffisant pour faire un parc d'attraction. Les exploitants de la grotte imaginèrent alors de fabriquer un tigre grandeur nature en résine et fibre de verre. C'était il y a plus de dix ans. Puis ils eurent l'idée de créer d'autres animaux. Bien inspirés, ils surent tirer profit de la dinosaurmania des bambins et peuplèrent les abords de la grotte de Fontirou de tyrannosaures et autres brontosaures. Voilà trois ans que cette arche de Noé préhistorique s'est implantée dans le Quercy. A Lacave précisément, où les animaux prolifèrent tranquillement chaque année.
Le prétexte est scientifique et pédagogique : rendre compte de l'évolution animale, depuis les premiers amphibiens jusqu'à l'homo- sapiens. Un parcours qui se termine par la reconstitution d'un village néolithique.

Dans les faits, ce sont bien sûr les dinosaures qui ont la vedette. Notamment le plus grand d'entre eux, le brachiosaure, qui martelait le sol de ses 50 tonnes il y a de cela 150 millions d'années. Mais certains mammifères font également forte impression sur les bambins, comme l'indricotérium, un nouveau venu, le plus grand mammifère connu. La bête a l'aspect d'un grand cheval, des mensuration atteignant quatre fois celles d'un éléphant et fait partie de la même famille que le rhinocéros. Il paraît que même les grands n'en reviennent pas...

Préhistologia
46200 Lacave
Tél. : 05 65 32 28 28. Entrée : adultes 33 F, enfants 23 F


Parc animalier de Gramat


Un vaste parc où l'on peut se promener et rencontrer, au détour d'un sentier du causse, un lynx, un ours, des loups et une foule d'autres bêtes sauvages. En tout, plus de 175 espèces cohabitent ici en semi liberté. De quoi occuper toute une journée.
Visiteurs, prenez de bonnes chaussures. Les Animaux du parc animalier de Gramat se méritent. Ici, pas d'animaux en cage. Pour les rencontrer, il vous faudra parcourir plusieurs kilomètres de chemins caussenards bordés de murets de pierres sèches, de chênes pubescents et d'érables. Derrière les clôtures, on peut à loisir regarder les animaux les plus pacifiques, tandis que les loups s'observent d'en haut, depuis une passerelle. La balade peut prendre plusieurs heures, aussi, la plupart des visiteurs arrivent le matin, pique-niquent sur place et ne repartent que le soir.
Parmi les attractions les plus prisées, mentionnons le repas des loutres, à 16h30 qui est l'occasion d'un ballet aquatique du plus bel effet. Le repas des loups à 11h30 et celui des ours à 14h30 ont aussi leurs aficionados.

Mais le parc animalier est aussi un conservatoire des races domestiques anciennes. Récemment, il a participé à la revalorisation commerciale du cochon basque, autrefois utilisé dans la fabrication du jambon de Bayonne traditionnel.

Parc animalier de Gramat
Route de Cajarc - 46500 Gramat
Tél. : 05 65 38 81 22
. Entrée : adultes, 45 F, enfants, 30F.


La fermeraie du Jougla


Ici, rien de dangereux ni de monstrueux. Juste de placides animaux de ferme du monde entier qui sont exposés par des agriculteurs pas tout à fait comme les autres.

Le principe : faciliter le contact avec le monde animal en permettant aux enfants de nourrir les bêtes de la ferme. A l'entrée, biberons et boites de grains sont distribués à chacun. La visite commence par la séance de biberon que les enfants peuvent donner aux agneaux ou aux chevrettes. Puis c'est un circuit découverte où les animaux de la ferme viennent manger dans la main des enfants. Anes, poneys, rennes, lamas, alpagas, zebus... pas moins de 400 animaux de pays différents attendent le public.

Pour les moins sportifs, un village miniature peuplé de santons et d'automates raconte la journée d'un village paysan d'autrefois (spectacle d'une demi-heure).

La Fermeraie du Jougla
82150 Belvèze
Rens : 05 63 94 41 42.
Entrée adulte 30 F (+10 F village miniature) , enfants 27 F


Plus sérieux :
La plage des ptérosaures.

Ce n'est pas encore un parc d'attraction, mais les découvertes récentes et les fouilles archéologiques ont suscité un intérêt spontané d'un public au départ local puis plus éloigné. Pour des visites guidées, s'adresser à la mairie de Crayssac : 05 65 33 03 39

A visiter également :

Reptiland :

Un vivarium consacré au reptiles : lézards, serpents, couleuvres et autres animaux, du plus inoffensif au plus dangereux. A Martel. Tél. : 05 65 37 41 00.
http://www.reptiland.fr

La Forêt des Singes :
Un circuit d'un kilomètre au milieu de singes macaques de barbarie. A l'entrée, pop-corn et consignes de sécurité sont donnés à chacun. Les singes viennent manger dans la main des visiteurs mais il est interdit de les toucher. Ces animaux vivent en liberté et se sont naturellement répartis en trois groupes. La Forêt des Singes est également un réservoir génétique pour cette espèce menacée qui a permis des réintroductions en milieu naturel.
A L'hospitalet - Rocamadour. Rens : 05 65 33 62 72. Entrée : adultes 40F, moins de 15 ans, 25 F.


Ferme de Saint Martin :

A Labarthe, près de Molières en Quercy Blanc, Josianne Mespoules ouvre la ferme familiale aux visiteurs. Un circuit autour de l'exploitation permet une découverte des animaux. Le jeu de l'oie est l'occasion de faire connaissances avec le lapin. Mais il y a également un labyrinthe/jeu de piste végétal de 1000 m2.
Pour trouver la ferme de Saint Martin, depuis Molières, aller à Vazerac, puis suivre le petit lapin !
A Labarthe. Rens : 05 63 67 68 81. Entrée : adultes 25 F, enfants 15 F.





Exercer son adresse

L'esprit, c'est bien, mais le corps... c'est bien aussi. pour défouler petits et grands, voici une sélection de parcs d'attraction qui font marcher les jambes comme la tête.

La Récréation : Parc d'attraction bricolo
Un parc d'attraction pas comme les autres près de Castelnau Montratier. Tous les jeux y sont fabriqués en famille à partir de matériaux de récupération. Sensations garanties !
 
Sur ce petit bout de causse, à l'ombre des chênes, La Récréation propose des jeux aux noms évocateurs. "Le circuit joyeux", "l'aire de voltige" ou "le sentier mystère". La dernière invention en date du maître - ou plutôt des maîtres des lieux - s'appelle "la cité des pneus perdus", une grande pyramide de pneus à laquelle on ne parvient qu'après avoir franchi une série d'embûches : "le pont déchaîné", succession de chaînes suspendues à un filin au bout desquelles pendent des étriers dans lesquels il faut glisser le pied pour progresser; "la toile d'araignée", réseau de tendeurs reliés à des clochettes qu'il faut éviter de faire sonner sous peine de réveiller le prédateur; le "fossé à crocodiles" : chemin de pneus enchevêtrés, à traverser sans mettre pied à terre. L'an prochain, c'est promis, histoire de corser l'aventure, un nouvel obstacle sera monté : le "tunnel de la mort"! On en frissonne déjà.
Au delà des jeux, c'est l'esprit de ce lieu qui fait mouche à coup sûr.
Le secret, c'est que le parc n'est pas l'oeuvre d'un professionnel du loisir, mais d'un doux dingue qui a su mettre à contribution l'imagination de toute sa famille, au service de son rêve de gosse. Ses quatre enfants, amateurs de Fort Boyard et de dessins animés ne se font pas prier pour lui donner des idées. Au cours des longues soirées d'hiver, tout le monde se met autour d'une table avec papier et crayons pour inventer les jeux de l'été suivant. Le résultat : un parc d'attraction bricolo (mais sans danger) un peu foutraque et plein d'imagination qui commence à se faire une jolie réputation. On y vient en famille, et comme toujours dans ce genre d'endroit, les adultes ne sont pas en reste.
Les plus : une petite touche pédagogique et des jeux accessibles dès trois ans.

La Récréation
Le Maillol
46170 Castelnau Montratier
tél. : 05 65 21 90 88. Entrée : 30 F

Dans le même esprit :

Parc Malawi

Le Mas de Pinquié, village de vacances situé près de Gramat a ouvert le Parc Malawi, 50 jeux réalisés en bois, dispersés selon un parcours qui traverse la forêt à la découverte de mystérieux lutins appelés Volkins.
Parc Malawi

46 320 Durbans

Rens : 05 6540 40 73

Emmanuel Duquoc

Le Rocher des Aigles
Après les bêtes préhistoriques, les bêtes à plumes. Tout ceci ne serait qu'une attraction de plus s'il n'y avait une découverte écologique et pédagogique





 



Dossier : Que d'eau !


La plage à la campagne

Le Quercy est à la campagne, mais on peut y pratiquer les mêmes activités nautiques qu'à la mer ! A commencer par la plaisance.

Suivez le guide.


Baignades, canoë, pédalo, voile et même plaisance, toutes les activités nautiques de bord de mer sont praticables en Quercy, à part peut-être les pâtés de sable... Nous avons recensé pour vous tous les lieux où l'on peut s'adonner à ces loisirs. Avec une touche culturelle en plus.

 
La plaisance
Deux voies, dites navigables, sont propices à la plaisance dans le Quercy. La plus importante d'entre elles, le Canal des deux mers, relie l'océan à la Méditerranée. La seconde serpente au milieu des paysages vallonnés du Lot sur plus de soixante kilomètres.

A la suite des bateliers

237 000 : c'est le nombre de tonnes de marchandises qui transitaient sur le Canal du Midi en 1970. Le chiffre est aujourd'hui proche de zéro. Ce sont les plaisanciers qui ont aujourd'hui pris le relais. 50 000 personnes naviguent chaque année sur le plus vieux canal d'Europe encore en fonctionnement. Son intérêt patrimonial est tel qu'il a été classé récemment au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.
Construit entre 1661 et 1681 par l'ingénieur Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi relie Toulouse et Sète. Depuis Toulouse, on devait, jusqu'en 1856, emprunter la Garonne pour aller jusqu'à l'Atlantique.

Au milieu du 19è siècle, il fut prolongé par le canal latéral à la Garonne, reliant ainsi l'océan et la mer. La totalité du parcours mesure 430 kilomètres.
Dans le Quercy, deux ouvrages d'art parmi les plus impressionnants du canal on été construits. A Moissac, le Pont canal traverse la Garonne et à Montech une pente d'eau, système motorisé unique au monde, permet aux péniches de gravir un dénivelé de 100 mètres tout en restant à flot


Sur les traces des gabarriers

Bien avant l'avènement de l'autoroute, la voie de transport la plus praticable était la rivière. Au Moyen-âge, presque tout le commerce entre le Quercy et le monde extérieur se faisait via la Garonne, le Lot ou la Dordogne sur des embarcations à fond plat appelées gabarres. Vin, blé et bois descendaient jusqu'à Bordeaux, puis remontaient les rivières du Quercy chargées de stockfisch (morue salée). La navigation était alors dangereuse et coûtait chaque année son prix de vies humaines. L'invention du rail porta un coup d'arrêt à l'activité fluviale. Interrompue en 1927, la navigation est à nouveau autorisée sur la seule rivière Lot depuis 1990.
Des travaux d'aménagement permettent aujourd'hui aux "pénichettes" de naviguer en toute sécurité sur un parcours de 64 kilomètres reliant Luzech, en plein vignoble de Cahors à Tour de Faure, en amont de Saint Cirq Lapopie.
Au fur et à mesure que l'on remonte le cours d'eau qui serpente, les collines se font falaises, la vallée se transforme en gorges. Le parcours porte encore les traces de l'activité passée. Aux abords de Saint Cirq Lapopie, un long chemin de halage creusé dans la falaise est parcouru par les randonneurs. Ponctué de 14 écluses conçues pour sécuriser la navigation, le parcours fluvial est à la portée de tous.
 


Pour quel budget ?

Seulement 4000 personnes naviguent chaque année sur la rivière Lot. L'excès d'eau concourt à rendre la saison aléatoire pour les professionnels de la location. Mais qu'on ne s'y trompe pas, la plaisance, qu'elle soit fluviale ou maritime n'est pas à la portée de toutes les bourses. Compter entre 7350 et 12000 francs la semaine en haute saison pour quatre personnes. La basse saison est plus avantageuse, puisque l'on peut trouver une pénichette pour un peu plus de 4000 francs la semaine.


Canoë


Le Quercy à la pagaie
Flaneur ou amateur de sensations fortes ? Si vous êtes dans la première catégorie, le Quercy vous tend les bras. Le canoë et le kayak y sont moins des sports extrêmes qu'un prétexte à la visite de sites exceptionnels.

La Dordogne
De Beaulieu à Souillac, la Dordogne offre une navigation sans difficulté, bordée de plages ou de falaises abruptes avec leurs villages et leurs châteaux. Attention, il faut parfois donner de la pagaie pour avancer !

Le Célé
Entre Figeac et Saint Cirq Lapopie, cette rivière serpente dans des gorges ou des vallées plantées de tabac et de maïs. Tout en restant accessibles aux débutants, certains passages procurent de belles sensations.

Le Lot
Pour les canoës, le Lot peut être parcouru depuis Capdenac jusqu'au département du Lot et Garonne, soit un parcours de 70 kilomètres. Navigable, la rivière est parcourue d'écluses permettant de passer les chaussées. Il convient de ne pas approcher ces passages dangereux.

L'Aveyron
Entre Saint Antonin Noble Val et Penne, l'Aveyron dessine des gorges profondes propices au balades nautiques à l'ombre des falaises.
Le farniente en Quercy : ciel bleu, plage, baignade et une touche culturelle en plus

Carte des plans d'eau du Quercy

Emmanuel DUQUOC

 




 



Dossier : Si on campait ?

 

Souvent dévalorisé en France, il est considéré, ailleurs, comme un véritable art de vivre. Les campings sont tout de même les premiers hébergeurs du Quercy. Le point sur une autre façon d'envisager les vacances.

Avec 817 000 nuitées dans le seul département du Lot en l'an 2000, le camping est sans conteste le premier hébergeur marchand du Quercy, devant l'hôtellerie et les gîtes ruraux. Un type d'hébergement bien particulier : réellement actif seulement deux mois par an, il est largement lié aux activités de plein air. Pour résumer, on pourrait opposer la clientèle de campings, tournée vers la nature et les activités sportives et celle des hôtels et des gîtes, plus attirée par les activités culturelles. Mais résumer le camping à ce constat serait caricatural. Le camping est avant tout un état d'esprit : convivial et communautaire. Le site est un petit village, avec son bar et parfois ses commerces. La clientèle est essentiellement familiale. On se côtoie, on se lie d'amitié. Les animations contribuent au rapprochement. Les aficionados se donnent parfois rendez-vous l'année suivante. "50 à 60 % de ma clientèle est composée d'habitués", confie un exploitant. "Certains reviennent chaque année et se donnent rendez-vous avec d'autres campeurs. Une partie de mes clients revient régulièrement depuis plus de 20 ans."
Camping n'est plus synonyme d'inconfort
Pour séduire les touristes les plus douillets, les campings ont développé depuis quelques années des prestations de confort. Les mobil-homes évitent au client de tracter sa caravane. Des bungalows ont poussé parmi les tentes. La tendance est lourde puisque dans certains établissements, la moitié des emplacements leur est consacrée, Nous avons même trouvé un site ayant oublié le mot camping au profit d'"hôtellerie de plein air" (sic).
Malgré ses atouts, le camping semble souffrir en France d'une image ringarde. Tel n'est pas le cas à l'étranger où il est considéré comme un véritable art de vivre. La clientèle hollandaise nombreuse en Quercy, est issue de toutes les catégories socioprofessionnelles, y compris les plus élevées. Des médecins et des cadres d'entreprises campent, chose presque impensable en France où le camping est le fait des classes moyennes. Indéniablement, un camping en été est un lieu de rencontres et de brassage social. Peu d'hébergements peuvent revendiquer de telles fonctions.



Campeur des plages - campeur des champs

Quoi de commun entre un camping du bord de mer et un camping à la campagne ? Mis à part les installations, ce sont deux mondes que tout oppose. La taille tout d'abord. En Quercy, la taille moyenne du camping est de 70 emplacements. Au bord de l'Atlantique, on approche les 450, un chiffre record en Quercy. Il n'est pas rare de voir de véritables villes en toile sur les côtes. Rien de tout cela à la campagne.
L'autre grande différence, ce sont les activités. La plage étant l'argument principal des campings de la côte, ceux-ci n'ont pas d'efforts particuliers à faire pour attirer le chaland. Côté campagne, la différence se fait plutôt par les activités proposées. Pour nous permettre de ne pas bronzer idiot, les campings ruraux ont développé toute une panoplie d'animations et se lancent dans une surenchère d'attractions. Le mot "activités" ou "animations" revient dans presque toutes les offres publiées par les comités départementaux du tourisme.

Cuisine préhistorique :
Parmi les attractions proposées par les établissements du Quercy, le Camping du Port à Creysse, au bord de la Dordogne, propose une animation inédite : une soirée préhistorique dans une grotte du causse. Le principe est simple : la nuit venue, les volontaires sont amenés près de la grotte où il leur est proposé de retrouver le goût de la "cuisine d'autrefois". Des galets de la Dordogne sont mis à chauffer dans un grand feu. Une fois les pierres brûlantes, on les dispose au sol, puis on place de la viande et du poisson séché que l'on recouvre d'une nouvelle couche de galets. Les pierres agissent comme un four et cuisent la viande tendrement. A la lumière des torches, (des lampes spéléo disposées dans la grotte), un préhistorien vient parfois expliquer la taille du silex avant que l'on passe à table. Les fourchettes sont bien entendu interdites. L'imagination de nos professionnels des loisirs est sans limite.
Camping à la ferme :
La forme la plus pure du tourisme rural. Le camping à la ferme est géré par un agriculteur qui aménage et met à disposition une partie de ses terres pour les estivants. La taille maximum autorisée est de 25 emplacements. Une formule de vacances qui permet de découvrir la vie à la ferme : il n'est pas rare que les touristes participent aux activités de l'exploitation. Pour le plaisir bien-sûr! Cette forme d'hébergement reste minoritaire.

Petite sociologie du campeur
Nous avons interrogé quelques gérants de camping sur le comportement de leurs clients. Petit florilège d'observations.
"Dès que le client pose pied à terre, on sait à qui on a affaire. Le décontracté ou le stressé, le souriant ou le râleur... Habituellement, le comportement ne changera pas d'un pouce tout au long du séjour. Les cool resteront cool, les stressés stressés.
Le campeur français et le nordique, qu'il soit anglais ou des Pays-Bas, ont une attitude radicalement différente. Le français arrive fatigué ou speedé. Il court aussitôt à son emplacement, déballe ses affaires, installe immédiatement la tente ou la caravane, s'énerve, s'engueule avec sa femme. Le campeur nordique lui, laisse la caravane attachée, sort des chaises pliantes du coffre, s'assoit tranquille et contemple la rivière pendant une heure... avant de s'installer dans le calme".
Selon notre informateur, la différence vient du fait que le français utilise sa caravane trois semaines par an et le scandinave ou le néerlandais tous les week-ends. Dans les pays du nord de l'Europe, le camping est un art de vivre à part entière.
Autre observation sur la cohabitation entre nations différentes : "Nous nous efforçons de faire en sorte qu'aucune population ne soit dominante dans le camping, raconte un autre gérant d'établissement de plein air. Dès qu'une langue ou un pays domine nettement, cela fait fuir les autres. Ceux qui sont en minorité ont vite l'impression d'être en territoire étranger. Pour faire un camping dans lequel les gens cohabitent harmonieusement, nous prospectons tout l'hiver dans plusieurs pays pour équilibrer les populations."

Les enjeux du camping
"Ya plus de saison !" Ainsi pourrait-on résumer l'état d'esprit des gérants de campings dans le Quercy. D'années en années, la saison touristique se raccourcit en raison de l'aménagement du temps des vacances scolaires. "Autrefois, résume un gérant de centre, on travaillait bien pendant huit semaines. Aujourd'hui, les enfants ont leurs résultats scolaires autour du 10 ou 12 juillet. Résultat, on ne voit personne avant la deuxième semaine de juillet."L'enjeu du camping aujourd'hui est bel et bien de rallonger la saison touristique. Depuis quelques années, la fréquentation se maintient bon an mal an, mais au prix d'un véritable engorgement entre le15 juillet et le 15 août. "L'étalement des vacances serait meilleur pour tout le monde, résume M. Viguerard, président de l'association des campings du Lot." Le problème, c'est qu'il semble que l'Europe suive le chemin de la France.

Camping pratique

Le camping à la ferme : les campings correspondant à cette formule sont référencés dans les catalogues des Gîtes de France. Pour le Quercy, demander les catalogues du Lot et du Tarn et Garonne. Renseignements : Maison des gîtes de France,( 01 49 70 75 75) ou auprès des Comités départementaux du tourisme du Lot (05 65 35 07 09) et du Tarn et Garonne ( 05 63 63 31 40).
Camping classique : les Comités départementaux du tourisme du Lot (05 65 35 07 09) et du Tarn et Garonne ( 05 63 63 31 40) distribuent gratuitement les catalogues recensant les établissements.
Charte camping qualité : équipements, services, activités, les camping adhérant à cette charte régionale sont sélectionnés selon des critères précis. Ils assurent aux vacanciers une qualité de prestation élevée. Les campings adhérents sont mentionnés sur les brochures des Comités départementaux du tourisme.
Etoiles : c'est le classement officiel. De une à quatre étoiles, le confort monte en gamme.

Les campings du Lot sur :
http://www.les-campings.com/campinglot


Photos : Jac-phot ©





 



DOSSIER : Moissac - lueur de pierre


Qui a dit qu'une église était sombre ? A Moissac, l'architecture sacrée a su concilier lumière divine et lumière tout court. Etape jacquaire depuis le Moyen-âge, la ville, avec son cloître unique et son église aux murs à la teinte ensoleillée est l'une des plus belles haltes sur le chemin de Compostelle.

Dès l'abord, Moissac touche l'âme par la teinte lumineuse de ses places. On ne saurait ici souffrir de tristesse. Sinon, à chaque coin de rue, c'est votre œil qui rappellera combien la vie est douce. La raison ? C'est cette terre argileuse de la plaine garonnaise. Incapable de fournir une pierre solide, elle obligea les bâtisseurs à construire avec les matériaux du bord. De la terre molassique qu'il avait sous les pieds, l'homme ingénieux tira la brique. Rose comme un soleil couchant et dure après cuisson, comme un caillou du causse, elle est à l'origine de constructions qui ont défié les âges... et de la lueur si particulière de la ville. Toulouse, Albi et Montauban sont du même tonneau. Moissac, elle, est une invitation à la prière. Dans certains guides touristiques, on lui attribue la possession du "plus beau cloître du monde", rien de moins ! Peu de livres spécialisés dans l'architecture sacrée omettent en effet de mentionner cet ouvrage. Ses arcades de briques ceinturant un jardin clos sont un enchantement pour la vue et un apaisement pour l'esprit. L'église Saint Pierre n'est pas en reste. Toujours dans le style rieur du pays, ses murs intérieurs sont couverts d'une peinture aux tons ocre-jaune. Ce n'est pas une fresque, c'est une explosion lumineuse ! Et si vous interrogez Monsieur le Curé, vous apprendrez qu'il s'agit là de l'authentique restauration, à l'identique, de l'ornementation d'origine. N'en déplaise aux esprits chagrins, le Moyen-âge fût lumineux en pays d'Oc. Pour s'en convaincre, il suffit de visiter le centre de recherches d'art roman. A deux pas du cloître, dans l'ancien séminaire, celui-ci accueille une collection unique de manuscrits enluminés, aux couleurs pétulantes.

LIRE LE DOSSIER




 



DOSSIER : La vie de château










Pas de surprise.

Posséder un château implique une dimension économique qui n'a rien du rêve romantique. Passées les tours crénelées, on passe directement à la caisse.
La pierre vaut de l'or en Quercy mais pas systématiquement dans le bon sens.

L'entretien d'un château coûte cher, très cher.
Entre les toitures et les restaurations, on peut dépenser des millions chaque année, et pendant longtemps.

Rien de plus normal, la pierre est éternelle.

Devenir propriétaire d'un manoir, d'une gentilhommière... En Quercy, les occasions de se rêver châtelain ne manquent pas. Mais la vie de château est-elle synonyme de bonheur ? Nous avons rencontré de nobles héritiers, un négociant en vins fortuné, le maire de Bruniquel. Tous ont en commun de posséder ou de gérer une noble demeure. Enquête sur la vie (économique) de château.
Château de Cénevières : un puits sans fond en héritage

Perché sur sa falaise depuis le 13è siècle, le château de Cénevières, appartenant à la même famille depuis 1793, domine le Lot de sa haute stature. Chaque été, les touristes se pressent au rythme de 250 personnes par jour pour admirer les tours à machicoulis, la salle d'alchimie ou le point de vue dominant sur la vallée. Pour l'éternité ? Pas sûr. Chaque année, les propriétaires qui déboursent en moyenne 500 000 francs rien que pour le maintenir en état et payer un couple de gardiens espèrent tout juste conserver ce patrimoine de leur vivant. Ouvert à la visite depuis 1957, date où il fut classé monument historique, le château de Cénevières fonctionne depuis cette époque comme une entreprise vouée au déficit perpétuel." En 40 ans, explique Patrick de Braquilanges, l'un des fils de l'actuel propriétaire, nous sommes parvenus, grâce aux recettes des visites, à restaurer presque toutes les toitures et à mettre le château hors d'eau. Nous venons de terminer le donjon et nous attaquons l'ancien temple protestant. Mais il faut penser aux premiers toits dont la réfection commence à dater". Pour un peu, on se prendrait à plaindre la noble famille de se vouer à un tel sacerdoce. "C'est un puits sans fond, soupire Patrick de Braquilanges". Si l'on trouvait un trésor ou que l'on gagnait au Loto, les millions pourraient aussitôt y être engloutis.
En attendant, les fils de Guy de Braquilanges ont créé en 1998 une société, "Athanor", chargée de la gestion de la boutique et de la location des salles. "Depuis les scandales de l'ARC et de la MNEF, seuls les produits des visites peuvent encore entrer dans l'objet d'une association", précise Patrick de Braquilanges, cogérant de la S.A.R.L.. Inutile de parler de profit, le premier franc excédentaire est automatiquement réinvesti. "Si nous doublons nos recettes, nous doublerons nos dépenses". Pour garder la propriété, la famille se prive de vacances et s'oblige à recevoir chaque jour des visiteurs. Du grand-père aux petits enfants, en passant par les neveux, tout le monde est mis à contribution, même des stagiaires en BTS tourisme. "On y prend un certain plaisir. C'est un choix de vie", concède Patrick de Braquilanges qui désespère d'imaginer ses enfants se séparer de son patrimoine. Car la question se pose pour chaque génération. "Les droits de mutation, c'est la quadrature du cercle. Nos descendants seront probablement amenés à s'en séparer. Nous essayons juste de maintenir la propriété dans la famille et de la transmettre à nos enfants."

Visite du château de Cénevières, 05 65 31 38 08

Le négociant, ses châteaux et ses vignes

"Chez nous, c'est génétique. On aime la pierre", confie Bertrand-Gabriel Vigouroux, directeur général de l'un des grands négoces en vins de Cahors. Pour Georges Vigouroux son père, fils et petit fils de marchands de vins, le rêve châtelain était indissociable du rêve vigneron. Quand, en 1971, il prit le pari fou de reconstituer le Château de Haute Serre et son vignoble de 60 hectares, c'était autant pour y vivre que pour y exercer l'art du vin. Un pari qui allait s'avérer rentable... Haute-Serre compte aujourd'hui parmi les domaines réputés.

Quelques années plus tard, Georges Vigouroux était à nouveau rattrapé par le virus de la pierre. Le château de Mercuès, dominant le Lot de ses hautes tours à poivrières menaçait de ruine. Cette ancienne résidence des évêques de Cahors, devenue Relais et Châteaux dans les années 60 par la grâce d'un homme d'affaires était à l'abandon. La faillite de l'établissement de luxe avait en effet de quoi faire reculer les investisseurs. "Le château faisait peine à voir", raconte Bertrand-Gabriel Vigouroux, "Mon père se désolait que personne ne songe à le reprendre." Jusqu'à ce qu'un de ses clients, lors d'un voyage outre Atlantique, lui suggère de le faire lui-même. Ainsi fut fait. En 1983, la société hôtelière du Château de Mercuès ouvrait ses portes aux touristes haut de gamme, "sans subventions au titre des monuments historiques. "L
es délais étaient si longs qu'on n'aurait pas pu ouvrir à temps", précise la famille. Résultat : 15 ans de déficit. La charge la plus lourde : le chauffage.
Georges Vigouroux avait planté des vignes et installé un chai sur les terres du château. Le calcul s'avère payant pour le vin, nettement moins pour la pierre. Aujourd'hui, la société hôtelière, avec 10 millions de chiffre d'affaires annuels a tout juste amorti les charges de départ.

Château de Mercuès : 05 65 20 00 01
Vigouroux SA : 05 65 20 80 80
Château de Bruniquel : l'ambassadeur du village

La vision, depuis la vallée, du château perché sur son éperon vertigineux, 100 mètres au-dessus de l'Aveyron est impressionnante. Si les visiteurs viennent nombreux arpenter ses ruelles escarpées c'est bien souvent attirés par l'image de la forteresse.
Aussi, quand en 1987 l'ancienne demeure de la princesse Brunehaut, jusqu'alors propriété familiale de la famille de Bellefond fut mise en vente suite à un partage familial, la mairie s'est immédiatement portée acquéreur. Le château, en très mauvais état, fut cédé 1,2 millions de francs, à peine le prix d'une belle maison quercinoise, mais devait coûter bien plus cher à restaurer. "Il ne fallait pas que le monument retombe dans le domaine privé", explique Michel Montet, maire depuis 1995. "Le nouveau propriétaire aurait pu le fermer à la visite et Bruniquel, privé de ses jardins et d'un point de vue unique sur la vallée aurait perdu son principal attrait."
Les travaux de restauration, contrôlés par les architectes des Monuments historiques furent programmés. Financés par l'État, le Conseil général, le Conseil régional et bien sûr la commune, ils se sont montés à 5 millions de francs depuis la reprise. A cela s'ajoute l'entretien courant, assuré par les employés municipaux, non quantifié. Des sommes qu'un particulier aurait difficilement été capable de réunir. Géré en direct par le conseil municipal depuis cette année, le château parvient à équilibrer les charges liées à la communication et à l'accueil grâce aux droits d'entrée payés par les visiteurs.
Si l'on excepte la restauration et l'entretien courant, l'entreprise dégage même une rentabilité de 30 000 francs avec environ 20 000 entrées par an.
"L'impact économique est important", explique le maire, "même s'il n'est pas quantifiable. Le château attire environ 40 à 50 000 visiteurs dans le coin chaque année. Même les villages voisins en bénéficient. Il nous permet de maintenir des populations : un épicier, un artiste peintre, des chambres d'hôtes, un restaurant..."

Renseignements, Office du tourisme de Bruniquel : 05 63 67 29 84
Château à double usage

Comparez l'étiquette du cahors Château de Grézels et la photo du château de La Coste... Pas d'erreur, il s'agit du même monument.
L'explication ? Gervais Coppée, propriétaire du château qui domine de sa silhouette trapue le village de... Grézels, loue ses vignes à la maison Rigal, qui en tire un cahors fin et bouqueté portant le nom du village. De son côté, le château, qui a pour nom Grézels dans l'annuaire et La Coste dans le Guide Vert, abrite de très romantiques chambres d'hôtes et un petit musée du vin...
C'est clair ou on recommence ?
Pour vous y retrouver :

Château de La Coste : 05 65 21 34 18, pour louer une chambre ou visiter le musée
Rigal SA :05 65 30 70 10, pour acheter de bons cahors

La phobie du cambriolage

Il y a quelques années, les médias locaux et nationaux rendaient compte d'une recrudescence de cambriolages dans les châteaux et les maisons bourgeoises de la région Midi-Pyrénées. Les demeures isolées, le plus souvent des résidences secondaires, étaient devenues la cible privilégiée de groupes spécialisés et plutôt connaisseurs. Autant dire que le Quercy, région peu peuplée, fournissait l'isolement idéal pour "travailler" en toute sérénité et faire moisson de meubles anciens, tableaux et objets d'art... Jusqu'à ce qu'une cellule de gendarmerie spécialisée soit montée et procède à des interpellations de malfaiteurs, dont les ramifications allaient jusqu'à l'étanger. En 1998, année record, on enregistrait 70 cambriolages de châteaux et maisons bourgeoises dans le département du Lot. En 1999, l'année des interpellations, le chiffre était tombé à 28. L'an dernier, à moins d'une dizaine. Le danger est éloigné "jusqu'à ce qu'une nouvelle équipe se monte", précise la gendarmerie, mais la phobie, elle, est restée... A Nadaillac de Rouge, par exemple, où nous avons enquêté récemment, le "remarquable château"n'est pas ouvert à la visite. Impossible également d'obtenir le droit de photographier l'intérieur. Une photo un peu trop engageante dans la presse pourrait susciter des envies... de cambriolage. Le cas s'est déjà produit et les Nadaillac, échaudés, sont devenus méfiants. Côté finances, c'est une carrière de haut niveau dans de grandes entreprises françaises, qui a permis à Marc de Nadaillac de maintenir le patrimoine de ses ancêtres en bon état. Le château, non exploité à des fins de visites n'occasionne que des charges que seul un revenu conséquent permet d'assumer.
Le prix du rêve et comment le financer

Dans nos régions où l'immobilier résidentiel est au plus haut, il n'est pas rare de trouver des châteaux en vente à des prix apparemment modiques. Mais c'est dans la durée que les coûts risquent de s'accumuler. Côté subventions, on peut obtenir une aide aux travaux de restauration si l'immeuble est inscrit ou classé monument historique.
Dans le détail, un immeuble classé ne peut faire l'objet de travaux sans l'accord préalable du ministère de la culture et ces travaux se font sous le contrôle de l'administration.
Pour un immeuble inscrit, les travaux de restauration doivent être signalés au ministère de la culture quatre mois à l'avance. Le ministère ne peut s'y opposer qu'en engageant une procédure de classement.
Découlent de ces contraintes un volet de subventions et d'incitations fiscales. Parmi ces dernières, une déduction totale de la part des travaux subventionnés effectués sur le monument ainsi que des frais résultant de l'ouverture du monument à la visite.

Pour plus d'informations : Ministère de la culture et de la communication. Direction du patrimoine. 3, rue de Valois, 75 001 Paris

 
Nouveau : Foie Gras de Cahors (lot 46)
L'immobilier dans le Quercy : Immobilier Lot| Services et locations quercy : camping aveyron | Chambre hotes lot | camping lot
les sites de loisirs : Apprendre le Poker